Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jusqu'à la nuit des temps de Mélodie Ambiel

Tristan et Iseult à l’heure de l’intelligence artificielle et du fatalisme, où tout se monnaye.
Dans une société où l’ordinateur sait mieux que les humains ce qui fait leur bonheur, tout le monde obéit. Alors quand Nathaniel éditeur numérique d’une mythologie revisité aux goûts du jour rencontre Isallys jeune femme amoureuse de livres papiers et de poésie ce ne peut être qu’une erreur.
Et Sira est formelle ils ne sont pas compatibles ils ne peuvent et ne doivent pas s’aimer.
Pourtant au premier regard c’est le coup de foudre : violent, imprévisible, qui balaye tout sur son passage.
Malgré Sira, malgré le destin qui les a déjà condamnés, Isallys et Nathaniel seront-il les plus forts ?
La pureté de leur amour déjouera-t-elle les pièges du monde qui les entoure ou rejoindront ils la ronde des amants maudits ?

Avec ce roman je suis encore une fois sortie de ma zone de confort en effet je ne lis pas de science fiction, j’ai du mal à m’identifier aux héros de sf.
Mais ici il n’a fallu que quelques pages à l’auteur pour m’emporter, me transporter dans son roman.
Si le futur et bien présent tout au long du roman il laisse la place principale à nos deux héros. Et oui l’amour est intemporel, que ce soit dans mille ans ou il y a mille ans, la force de l’attraction, des sentiments, la douleur restent les mêmes. Parce qu’aimer et être aimé que ce soit de ses parents, son âme sœur, ses enfants …. reste le plus grand but et le plus grand besoin.
J’ai nagé dans le bonheur et les larmes tout le long de ce roman. Le bonheur de toute cette poésie que l’auteur nous partage. Quelle plus belle mélodie que ces vers qui nous enveloppe tout au long du roman ? Le plaisir de retrouver les héros mythologiques de mon adolescence.
Pleuré de tristesse devant les obstacles qui s’entassent sur leur chemin, devant la beauté des sentiments qu’ils partagent.
Il faut croire qu’une ado romantique se cache encore en moi malgré les années…
Et puis j’ai eu aussi mes moments de révolte devant cette société fataliste où il est si facile de se laisser diriger dans l’espoir d’avoir la paix, où l’on préfère effacer ce qui dérange et fait mal…
Pour moi ce roman est beaucoup plus profond que ce qu’il pourrait paraître.
Je pense que vous aurez compris j’ai adoré ! Je n’ai pas pu me coucher avant de l’avoir terminé, résultat la nuit fut très courte, surtout qu’Isallys et Nathaniel m’ont accompagnés sur l’oreiller !
Je le recommande à tous : ado qui pourront y trouver un Paul et Virginie plus moderne.
Jeunes adultes et public dans la force de l’âge comme moi parce que quelque part au fond de nous on a tous gardé un cœur d’artichaut plus ou moins bien caché.
N’oubliez pas la boite de Kleenex, bonne lecture.
Une dernière chose pendant ma lecture mon esprit m’a chanté « on ira » de JJ Goldman, si vous voulez comprendre pourquoi lisez le livre.
Et Merci Mélodie Ambiel pour ce SP et ta confiance.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je l'avais repéré sur Simplement et je dois dire que tu me donnes encore plus envie de le lire, a fortiori si tu l'as trouvé plus profond qu'il n'y paraît...
Répondre
Bonjour Audrey, oui l'anticipation que contient ce roman donne à réfléchir