Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un été au beurre salé d'Elisha Lowann

Bonjour, aujourd’hui je reviens avec un feel good celui d’ Elisha Lowan « Un été au beurre salé » qui sortira le 15 juin chez @Evasion Éditions

 

Moi, Erwann, gentil poissonnier de 37 ans, désespère de rencontrer la femme de ma vie. Entre ma famille, mon boulot qui m’accapare et ma mère qui me fout la pression… Et si je décidais de m’octroyer un peu de bon temps, cet été ?

Moi, Rozen, 37 ans, comptable par erreur, file enfin le parfait amour avec l’homme de ma vie. Tout serait idyllique si je pouvais devenir maman, ce qui doit arriver bientôt ! Cet été, je vais devoir jongler avec l’ouverture de la nouvelle boutique à La Baule et l’arrivée imminente de mon futur enfant.

Entre les excentricités de mamie caca, mes personnalités multiples et les imprévus, vous pensez qu’on va réussir à s’en sortir ?

C’est avec impatience que j’attendais la suite des aventures des héros d’ « un hiver au beurre salé »

Un roman choral raconté à la fois par Rozen qui file le parfait amour en attendant l’arrivée du bébé qu’ils doivent adopter. Et par Erwann beau gosse qui n’en a pas vraiment conscience qui a gardé la nostalgie de son premier amour et surtout la blessure de la rupture à la fin de l’été 20 ans plus tôt.

Les héros sont toujours aussi déjantés surtout la mamie caca, mais elle n’est pas la seule. Entre Rozen qui dialogue avec le diable, passe des pactes avec les Korrigans, et parfois suit les conseils loufoque de sa grand-mère, j’ai bien rigolé. Sa peur, de devenir moins sexy aux yeux de son chéri et sa jalousie qui la transforme en pitbull pour le recrutement des vendeuses de leur future boutique m’a bien amusé aussi.

J’étais contente de retrouver Erwann qui était particulièrement attachant dans le premier opus et l’est resté. J’adore son côté gauche qui doute, il me fait penser à un gros nounours.

Ici, on parle de premier amour qui marque une vie à jamais. Pour une génération qui n’avait ni internet ni téléphone portable à l’époque pour communiquer.

Du temps qui passe, des années qui s’accumule pour un célibataire qui rêve d’une vie de famille.

Mais aussi de l’usure et de ce même temps qui passe à travers Soizic et Alan.

Et toujours une déclaration à la côte d’Amour et la cuisine bretonne.

Un deuxième ou second tome tout aussi désopilant que le premier. Un bon livre à avoir cet été sur la plage du Pouligen ou une autre bien sûr il n’y a pas d’exclusivité pour passer quelques heures de détentes garanties.

Cette fois pas de recettes à la fin mais un quizz bien amusant, je ne vous dirai pas à qui je ressemble sinon tout le monde va savoir à quel point je suis folle ! 🤣

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article